Allons plus loin que l’attribution d’une prime Covid. Pour tous nos professionnels de santé, nous devons permettre une revalorisation de leur statut, de leur salaire et de leurs compétences.
Ces transformations doivent s’inscrire dans un plan plus large de refonte de la gouvernance de la santé en France.
Car si cette crise a mis en évidence les difficultés le manque de préparation des institutions traditionnelles, elle a mis en lumière les foisonnantes réalisations des relais locaux qui ont démontré une force de frappe aussi impressionnante qu’efficace.
La santé est un bien public majeur de notre République. Pour la conserver et surtout pour l’améliorer, nous devons la transformer et mutualiser nos forces.