Cette journée est l’occasion de réaffirmer notre attachement à vouloir améliorer les conditions de travail des professionnels de l’art infirmier. La pénibilité de ce métier est élevée, notamment dans les hôpitaux. Si la période que nous traversons est une « guerre », alors ils/elles sont les soldats en première ligne. Tous se sont montrés particulièrement héroïques durant cette période de crise sanitaire.
Il est primordial de revaloriser leurs conditions de travail et de ré-organiser leurs horaires de travail afin de diminuer les surcharges de travail et les burn-out dont ils/elles sont victimes.
Dans l’immédiat, je demande à ce que soit instaurée une « prime Covid-19 » pour tous les infirmiers et infirmières qui ont été sur-mobilisés durant cette période.