📉 Depuis plusieurs années, les syndicats hospitaliers, médecins, infirmiers, aides-soignants et économistes de la santé tirent la sonnette d’alarme d’un système de santé en perdition.

🆘 Mais depuis 2 ans, cette crise a atteint son paroxysme : crise des urgences, désertification médicale, difficultés pour obtenir un rendez-vous en médecine de ville, même dans les grandes villes pour de nombreuses spécialités.

⛔️ Le gouvernement rétorque : « Nous n’y sommes pour rien, nous payons les conséquences du passé ! » Ce dédouanement n’est pas acceptable.

Oui, la fin du numerus clausus aura un impact positif… dans 10 ans.

Oui, le projet de loi de financement de la sécurité sociale a prévu une augmentation du budget de 2,3%… Mais il faudrait au minimum le doubler pour assurer seulement la continuité de service.

Oui l’hôpital doit être réformé… mais il ne peut continuer de se vider de ses lits et Non, l’ambulatoire ne peut être la réponse à tout !

⚠️ Je partage la colère des soignants et l’indignation des patients. Comment un système qui faisait rêver le monde entier a pu être si dégradé en seulement 10 ans ?

Madame la Ministre Agnès Buzyn, réagissez. Nous ne pouvons plus attendre.