J’ai alerté aujourd’hui la Ministre de la Santé, Agnès Buzyn sur le plan de lutte contre la borréliose de Lyme.

Cette maladie transmise par la morsure de tiques, touche plus de 27000 personnes par an.
Dans les Alpes-Maritimes, les randonneurs, les bergers et les habitants des vallées peuvent être exposés en cette période de l’année.

J’avais alerté Marisol Touraine sur les risques de cette maladie et depuis les avancées scientifiques continuent de nous inquiéter.
Car si elle peut être rapidement enrayée, les tests de dépistage sont inefficaces et viennent empêcher le bonne prise en charge du patient et mettent en danger sa santé.

Cette situation est un véritable problème sanitaire et ne pourra que s’aggraver si le Gouvernement ne prend pas rapidement des mesures pour améliorer la prise en charge des soins et leur remboursement.

J’ai donc demandé quelles mesures concrètes allaient être prises pour améliorer la fiabilité du test et donc du diagnostic, pour mieux prendre en charge les patients et les rembourser à la juste valeur de leur pathologie.