Aujourd’hui à l’Assemblée nationale nous étions appelés à prendre position sur le projet de loi d’orientation des mobilités.

Avec Les Députés Les Républicains, nous avons fait le choix de l’abstention sur ce texte. Si certaines mesures vont dans le bon sens, cette réforme ne va pas assez loin pour apporter une transformation efficace et durable des modes de transports.

Pour élaborer ces réformes, il aurait fallu que le gouvernement soit plus à l’écoute des territoires, principaux acteurs des politiques de mobilités.