La présentation des comptes administratifs de la Ville de Nice a permis de souligner les efforts réalisés par l’administration.

Avec une économie de 30 M€ de frais de fonctionnement, Christian Estrosi a fait mieux que les objectifs fixés avec une capacité de désendettement de 5,92 années contre les 12 années autorisées par l’Etat.

Cette bonne gestion se traduit par une hausse des investissements et la réalisation de 95% des projets du budgets primitifs.

80 millions d’investis pour améliorer le quotidien des Niçois avec la sécurisation des écoles par vidéosurveillance, la modernisation des infrastructures sportives ou la rénovation du patrimoine. Investis également pour redonner du pouvoir d’achat avec les nouveaux tarifs cantine, le chèque carburant et les baisses de la fiscalité foncière.

Autant de mesures qui permettent de dire que la Ville est bien gérée et que les élus sont au travail pour poursuivre les transformations pour faire de Nice, la ville verte de la Méditerranée.