Pour la première fois, la France rend officiellement hommage aux victimes du génocide des Arméniens.

Il est important de commémorer, en particulier quand il s’agit de morts qui n’ont comme sépulture que notre mémoire collective.

Oublier c’est permettre à cette triste histoire de se répéter.

Cette journée est un symbole fort mais nous devons aller plus loin en luttant contre les négationnismes.

La contestation d’une vérité qui est celle du génocide, est inacceptable.

Nous n’étions pas là pour empêcher l’extermination physique, mais nous sommes là pour empêcher l’extermination de la mémoire.

Merci à Aurore Bruna, Vice-présidente du CCAF Sud pour ce bel hommage et pour son travail en faveur de la vérité.