Mes chers amis,

Vous voir aujourd’hui me fait plaisir. C’est le signe que la droite n’est pas morte.
Grâce aux efforts des élus, des bénévoles, nos idées continuent de vivre et la mobilisation dans notre département est l’une des plus importantes de France.

C’est dans cet esprit républicain que j’accueille Eric Ciotti, le candidat à la Présidence de la Fédération des Alpes-Maritimes.

Cessons les divisions dans notre famille politique et rassemblons-nous pour sauver notre parti.
C’est un appel à l’unité, un appel au rassemblement que je souhaite lancer ici.

Les élections internes de notre parti sont un exercice de démocratie essentiel à la vie politique de notre famille.

Elles ne doivent pas devenir des batailles d’egos mais l’occasion de mobiliser nos idées pour que toutes les sensibilités puissent s’exprimer.

Bien sûr nous avons des divergences. Notre parti n’est pas monolithique.

Il existe des droites et c’est le respect de chacune d’entre elle qui, par le passé, nous a fait gagner.

Ici, certain ont soutenu pendant les primaires Nicolas SARKOZY, Alain JUPPE, François FILLON ou Bruno LE MAIRE.

Chacun d’entre eux est respectable et a pu apporter à notre famille politique une part de ce que nous sommes aujourd’hui.

Notre héritage est commun.

J’ai soutenu, durant la primaire, Nicolas SARKOZY.

Je rappelle que c’est dans ma circonscription qu’il a fait le meilleur score national.

C’est lui qui a permis de nous sortir des batailles fratricides.
Je m’entretenais avec lui il y a quelques semaines.

Il m’a rappelé l’importance pour l’avenir de notre famille d’avoir l’esprit ouvert afin de reconstruire une droite forte et fière.
Les idées divergentes ne doivent pas être un obstacle, au contraire.
Il est essentiel que toutes les tendances soient représentées pour que le débat existe.

L’intérêt général doit être notre seul but et nous devons œuvrer en bonne intelligence pour nos concitoyens.

Vous le savez, c’est le travail conjoint de la Région, du Département et de la Métropole qui permet le développement de notre territoire.

Vous le savez, ensemble nous sommes plus forts.

Prenons le temps, échangeons, débattons, pour construire un programme cohérent, rassembleur et efficace.

C’est notre mission.

Vous pouvez compter sur moi. C’est dans cet état d’esprit que je m’inscris.
Dans le contexte actuel, il est capital de se rassembler.

Une opposition organisée, solide et pragmatique permettra de contrer les erreurs du gouvernement qui s’en prend aux classes moyennes, aux retraités et aux jeunes.

Eric, aujourd’hui, saisissons cette opportunité et redonnons un nouvel élan aux Républicains.

Alors en avant,
Vive la république et vive la France.