Comme cet hiver, de nombreux services d’accueil des urgences craignent de voir leur fonctionnement perturbé cet été en raison d’un important flux de patients.

En janvier dernier, j’ai interrogé le Gouvernement sur la situation critique des services d’urgences dans les hôpitaux français.

Selon une enquête de l’Agence Régionale de Santé, on constate une augmentation des postes vacants suite à la démission de nombreux médecins urgentistes et une explosion des heures d’intérim, qui se sont vues doubler en comparaison des années précédentes.
Cette situation n’est pas viable sur le long terme pour le personnel soignant, qui s’inquiète de la surpopulation aux urgences, des problèmes de sécurité et de prise en charge qui peuvent en découler.

Cet hiver, Agnès Buzyn préconisait le vaccin contre la grippe. Existe-il un vaccin contre la chaleur ?
Je renouvelle tout mon soutien au personnel des hôpitaux qui est une nouvelle fois confronté à un tournant critique. Je comprends leur colère et je reste vigilante aux mesures que prendra le Gouvernement.