Cette année, nous célébrons les 170 ans de l’abolition définitive de l’esclavage en France, ainsi que les 70 ans de la Déclaration universelle des droits de l’Homme.

Depuis 2006, la journée du 10 mai est la Journée commémorative de l’abolition de l’esclavage en métropole. C’est l’occasion d’honorer la mémoire de l’esclavage, si longtemps refoulée.
À ce jour, la France est le premier État et demeure le seul qui ait déclaré la traite négrière et l’esclavage « crime contre l’humanité ». Elle est également le seul État à avoir décrété une Journée nationale de commémoration.

Pourtant, le combat contre l’esclavage est loin d’être terminé car l’esclavage moderne persiste. De nombreuses personnes sont encore victimes d’asservissement et l’Organisation Internationale du Travail dénombre 40 millions d’esclaves sur la planète et plus d’un enfant sur 10 est contraint de travailler.

Tous, nous pouvons contribuer à arrêter cet esclavage moderne, en étant vigilants et en signalant tout abus dont nous sommes témoins.